Des gestes simples pour une salle de bain sans déchets

Comme la cuisine, la salle de bains peut être une grande source de déchets. Elle abrite généralement une quantité non négligeable de produits jetables du à des achats impulsifs. Lorsque vos produits de soins jetables sont épuisés, évaluez ce que vous utilisez réellement et passez à des options durables.

Voici 8 gestes simples, pour dès aujourd’hui, réduire vos déchets dans votre salle de bain ! 

1. Brosses à dents en plastique

Les brosses à dents et leur emballages ne sont pas recyclables. Compte tenu de la fréquence à laquelle nous les remplaçons, une option durable est nécessaire et facile à mettre en place. Chaque année, c’est plus de 4,7 milliards de brosses à dents qui finissent dans les décharges ou même dans l’océan ! 

Que faire ?  : Le geste très simple est d’utilisez les brosses à dents en bambou. Elles sont biodégradables et compostables, le bambou étant une culture durable. Elles sont même disponibles en taille enfant !  Recherchez des vendeurs locaux et des emballages compostables ou recyclables.  

Lorsque vous brosse à dent en bambou doit être changée, vous avez deux option. Soit la mettre dans votre compost, soit lui donner une deuxième vie dans votre jardin en l’utilisant comme petit piquet pour plante ou fleur. Attention les poils de nylon de la brosse a dent sont recyclable mais pas biodégradable. N’oubliez donc pas de les couper avant de mettre votre brosse à dent dans votre compost. 

2. Dentifrice

Les tubes de dentifrice souples ne sont pas acceptés pour le recyclage dans de nombreuses régions, ce qui en fait un article susceptible de se retrouver à la poubelle lorsqu’il est vide. En moyenne, une personne utilise 276 tubes de dentifrice au cours de sa vie. Ce qui représente une pollution de 2 millions de tubes de dentifrice en France ! 

Que faire ? : Faites votre propre dentifrice. Vous trouverez dans mon autre article 4 excellentes recettes de dentifrice et de poudre dentifrice à faire soi-même. Mais si vous ne souhaitez pas le faire vous même, il existe des options commerciales en pots de verre ou solides qui font de plus en plus leur apparition dans les magasins.

3. Shampoing et après-shampoing

Les shampoings et après-shampoing conventionnels se présentent sous la forme de bouteilles en plastique ou de tubes souples très difficiles à recycler. Si vous avez plus d’une bouteille à portée de main, vous risquez également de vous retrouver avec un encombrement inutile sous la douche.

Que faire ? : quel que soit votre mode de vie ou votre type de cheveux, il y a forcément une option durable qui vous convient. Vous trouverez des shampoings et des après-shampoings solides ou ses adaptés à vos besoins. 

Les recettes de shampoing et après shampoings à faire soi-même abondent et peuvent être facilement réalisées avec des produits de votre cuisine. Vous pouvez vous retrouver à changer vos habitudes pour vous laver moins ou pas du tout ! 

Faire son shampoing solide à la maison

4. Savon liquide

Les savons liquides pour les mains sont devenus la norme ces dernières années, avec tous les parfums et toutes les couleurs imaginables. Cependant, lorsque le récipient est vide, il doit être rempli à nouveau ou remplacé, ce qui signifie qu’un récipient utilisable finit par être recyclé (bien que la pompe soit faite de matériaux mélangés et qu’elle soit dirigée vers la décharge).

Que faire ?  : Un geste simple est de chercher des magasins près de chez vous où vous pouvez recharger votre flacon ou bien optez pour un savon en barre non emballé. Les savons en barre peuvent même être transformés en savons liquides si vous préférez utiliser un distributeur à pompe. Pour que les savons durent plus longtemps, coupez-les en deux et stockez-les dans un endroit frais et sec. Veillez à laisser sécher le savon entre deux utilisations à l’aide d’un porte-savon à égouttage. 

5. Rasoirs en plastique

Un rasoir “jetable” typique ne peut être utilisé que quelques fois avant d’être jeté à la poubelle. Les têtes remplaçables sont généralement livrées dans des emballages lourds difficiles à recycler, et les lames usagées doivent être mises en décharge.

Que faire ?  : si le rasage est votre méthode d’épilation préférée, investissez dans un rasoir de style “ancien”. Ceux-ci se composent d’un manche et d’une lame qu’il faut visser. Lorsque la lame en acier n’est plus aiguisée, elle peut généralement être recyclée (vérifiez auprès de votre municipalité comment procéder au mieux en toute sécurité). Avec un entretien approprié, les lames peuvent durer un bon moment, tandis que le manche devrait durer toute une vie. Vous pouvez également éliminer les pots de crème à raser avec un pain de savon à raser et un blaireau.

Cet échange est celui qui a tendance à rendre les gens un peu nerveux, mais nous vous assurons qu’il est réalisable avec un peu d’entrainement ! 

6. Déodorant

Comme pour les shampoings “roll-up” sont faits de plusieurs types de plastique, ils ne sont pas recyclables à 100%. Si vous vous méfiez des ingrédients, c’est le moment idéal pour passer à une option naturelle.

Que faire ? : Recherche les marques qui emballent dans des tubes en carton ou en verre compostables. Vous pouvez aussi vous lancer dans la fabrication de votre propre produit, les ingrédients étant utiles pour de nombreux autres échanges. Les déodorants naturels fonctionnent différemment des produits commerciaux, alors préparez-vous à une période d’adaptation le temps que votre corps s’adapte.

7. Produits menstruels

comment utiliser une coupe menstruelle

La plupart d’entre nous se sont habitués aux méthodes conventionnelles de gestion de nos règles : serviettes hygiéniques et tampons hygiéniques. Et pourtant, en plus d’être très polluants, les tampons et serviettes conventionnels sont chargés de produits chimiques et de pesticides nocifs. 

Que faire ? : Choisissez des serviettes en tissu et des tasses menstruelles plutôt que des serviettes et tampons conventionnels.

Investissez dans des produits réutilisables à long terme pour répondre à vos besoins, votre confort et votre budget. Les options comprennent les tasses menstruelles, les serviettes hygiéniques et les protège-slips lavables. Vous pouvez rechercher des modèles de serviettes hygiéniques  sur Pinterest ou rechercher un fabricant local de culotte pour règle.

8. Lingettes et cotons de maquillage

Les lingettes démaquillantes sont vendues dans des emballages en plastique. Elles sont utilisées une seule fois et parfois même jetées dans les toilettes. Le coton est une culture à forte consommation d’eau qui sert à fabriquer des balles ou des rondelles que nous n’utilisons également qu’une seule fois avant de les jeter.

Que faire ? : Achetez des chiffons réutilisables et lavables. Par exemple les gants de toilette en fibre naturelle ( coton, bambou, chanvre, …) sont idéals pour se démaquiller. Un gant de toilette que vous avez déjà est également parfait ! Les deux peuvent être jetés avec votre linge habituel et réutilisés encore et encore.

Ces changements peuvent prendre un certain temps pour s’intégrer dans votre routine, mais bientôt ils feront partie de votre quotidien ! Plus vous pratiquerez la vie zéro-déchet, plus cela deviendra facile et plus vous pourrez avoir une maison “zéro-déchet” !